Témoignage de S.....

Mon histoire :

Histoire à dormir......debout
S.....

                                                                                                                                          11 août 2017

L'envie d'écrire comme urgence, comme pour atteindre une bouée de sauvetage. Mais une bouée qui s'éloigne à la même vitesse que je nage. Car il n'y a jamais de paix. Il est là, le serpent est là, tapi. Prêt à surgir là où je l'attends le moins. Je cours, il me rattrape.
Pourquoi ? Je me sens misérable. Pourquoi ça ne s'arrête jamais ?
Il est de tous les festins, là précisément où la situation est la plus intenable, la rendant encore plus intenable. 
Tant qu'on ne l'a pas vu, il n'existe pas. On le connaît de réputation mais comme le monstre du lochness, il n'existe que dans l'imagination. Il faut en connaître la morsure pour y croire tout à fait. Telle l'épée de Damocles, on l'imagine volontiers, brandi au dessus de sa tête, mais c'est pour mieux le conjurer.
Je peux témoigner que cela n'épargne de rien. Jour après jour, il me rend visite avec une régularité sans faille. 
Mon arme, ma meilleure arme ce sont les larmes. Chacun de nous a un don, semble-t-il. Le mien est particulièrement prononcé, je suis la reine de l'épanchement lacrymal. Pourquoi faut-il que je pleure à chaque fois, pourquoi faut-il que je pleure autant ? À chaudes larmes, c'est pour ça sans doute. Pour un peu de chaleur. Le soulagement par la chaleur. Mais c'est encore une illusion. Juste une éclaircie que je veux prolonger, que je voudrais définitive. 
Puisque j'entends les voix polies, distanciées, bienveillantes, recommandant les moyens d'accéder à la sérénité, je doute, je cherche. Je cherche l'impossible, je demande l'impossible, j'exige l'impossible. Mais l'impossible ne vient pas. L'impossible ne se convoque pas. Je sens bien que je dois le justifier cependant. Alors, comme toujours je prends le dessus ou bien le dessus me porte je ne sais et je marche.

Pour quelles raisons ai-je adhéré à l'AFE :

Pour ne plus marcher seule

Ce que l'AFE m'a apporté :

Des compagnons de randonnée et ......de l'espoir !