L'association France Ekbom a annulé sa réunion prévue à Binic-Étables sur Mer

(Rédigé le 24 juillet 2020)
L'association France Ekbom a annulé sa réunion prévue à Binic-Étables sur Mer

Une conséquence de plus de la crise sanitaire. Simone Ruellan, vice-présidente nationale et représentante régionale de l'association France Ekbom, annule sa réunion, prévue dimanche, à Binic.

Cette association regroupe des personnes atteintes du syndrome des jambes sans repos, un trouble chronique caractérisé par un besoin urgent de bouger les jambes. Elle souhaite néanmoins rappeler l'existence de l'association aux malades. 

Rôle d'écoute et de conseils

"Cette maladie chronique affecte 8% de la population et touche des adultes femmes en majorité, mais aussi des enfants. Les symptômes se manifestent lors du repos, à lendormissement ou lors du sommeil, et parfois dans la journée. Il n'y a pas vraiment de douleurs mais des spasmes qui obligent au mouvement pour trouver le soulagement, explique Simone Ruellan.
Nous sommes avant tout à l'écoute et nous guidons les personnes concernées pour les aider dans la gestion de leur maladie au quotidien, en leur apportant des conseils et des informations", souligne Simone Ruellan.

 

L'association, créée en 2001, est gérée uniquement par des bénévoles, malades eux-mêmes. Elle continue sa mobilisation et son combat pour faire reconnaître la maladie et obtenir le remboursement des remèdes.

Une autre réunion, réservée aux seuls adhérents, aura lieu cet automne. Contact au tél. 06.84.24.96.45 ou www.france-ekbom.fr

Ouest France 22 - édition du 23.07.2020