2014-2015 - Relation entre le gêne Meis1 et le risque cardio-vasculaire dans la maladie de Willis-Ekbom

En complément de l'étude précédente, le professeur Dauvilliers a souhaité aller plus loin dans l'étude des commobordités (maladies associées) dans le SJSR. A sa demande, l'association a donc distribué à l'ensemble de ses adhérents des questionnaires : l'un à remplir par le patient, l'autre à remplir par une autre personne de leur connaissance non affectée de la maladie de Willis Ekbom et ne faisant par partie de sa famille biologique.

Nous tenons à remercier très vivement et très sincèrement tous nos adhérents qui ont pris la peine (malgré son importance - les questionnaires comportant plus de 20 pages) de remplir (et de faire remplir par une connaissance) l'intégralité des questionnaires.

A réception trois membres du Conseil d'Administration se sont partagée la saisie des réponses dans une base de donnée dédiée et les ont ensuite retournés au Professeur Dauvilliers, accompagnés de la base de données ce qui a permis ensuite à l'équipe du Professeur Dauvilliers d'en faire une analyse statistique précise dont vous trouverez les résultats en cliquant ici