APPARITION ET EVOLUTION DU SYNDROME

Apparition

Le syndrome des jambes sans repos peut débuter précocement dans l’enfance (assez souvent rencontré chez les enfants présentant un TDAH «Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité» (Voir notre page consacrée au Syndrome chez l’Enfant) mais il apparaît le plus souvent à l’âge adulte.

Evolution

D’évolution d’abord épisodique ou intermittente, l’évolution du SJSR se fait vers une aggravation progressive des symptômes avec l’âge, mais la maladie connaît aussi des évolutions capricieuses, avec parfois des régressions spontanées temporaires plus ou moins longues La maladie peut donc se présenter sous des formes diverses, légères, modérées ou sévères, en fonction.

  • de l’heure d’apparition des symptômes
  • de leur intensité
  • de leur durée

et surtout

  • de la gravité des troubles du sommeil qu’il induit
  • de son impact sur la qualité de vie des patients

La gêne nocturne peut être majeure obligeant le patient à déambuler une partie de la nuit, le transformant en « un promeneur nocturne » (le « nightwalker » des anglo-saxons).

Retentissement sur le sommeil du conjoint

Dès lors la qualité du sommeil du conjoint peut également être perturbée du fait des mouvements involontaires du malade et de ses levers répétitifs. Beaucoup de couples se sont vus contraints de dormir dans des lits séparés, voire même de faire totalement chambre à part afin d'éviter que les deux conjoints en arrivent ensemble à des états d'épuisement complet par manque de sommeil.