L'influence du fer sur la maladie de Willis Ekbom

L'influence du fer sur la maladie de Willis Ekbom
Alternatif Bien-être, décembre 2016
Date de publication :
25 novembre 2016
La revue Alternatif Bien-être de décembre 2016 vient confirmer les informations liées à la recherche induite par l'AFE. Il nous avait été signalé que le taux du fer dans certaines régions du cerveau avait une incidence sur la Dopamine. Comme l'indique l'article cité, il faut se supplémenter en fer lorsqu'une analyse de sang montre une carence. Mais on sait aussi que cela ne modifie pas forcément les symptômes, malheureusement car cela n'aurait pas d'incidence sur celui du cerveau. Quoi qu'il en soit, en cas de difficulté à être soulagé, se surveiller. Les carences démontrées ne feront qu'aggraver les symptômes.
Donnez votre avis
Veuillez laisser votre commentaire ci-dessous.
Veuillez saisir les caractères affichés dans l'image
Nous collectons votre nom, adresse de messagerie et n° de téléphone, afin de vérifier et le cas échéant afficher votre commentaire. Lisez notre Politique de confidentialité pour en savoir plus.
À lire également dans cette catégorie