Mieux connaître la maladie des jambes sans repos ou « maladie de Willis Ekbom »

(Rédigé le 4 avril 2020)
Mieux connaître la maladie des jambes sans repos ou « maladie de Willis Ekbom »

L’AFE (association française Ekbom) se mobilise pour améliorer la prise en charge de ce syndrome, une correspondante régionale est à votre écoute, Hélène Cannata.

La maladie Willis Ekbom, appelé aussi syndrome des jambes sans repose (ou « impatiences »), est une maladie neurologique chronique, elle se traduit par des troubles dans les pieds, les jambes et parfois les bras, allant d’une simple gêne à des douleurs insupportables, insoutenables. Environ, 10 % de la population française est atteinte de ce syndrome, les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes, impatiences, contractures, chaleurs, fourmillements.

En 2011, cette maladie est reconnue comme neurologique chronique.

Origine et cause de la maladie : le dysfonctionnement n’est pas encore établi, cependant des carences en fer cérébral et en dopamine semblent jouer un rôle fondamental ; les études génétiques n’ont pas permis d’identifier un ou plusieurs gênes impliqués dans le développement de la maladie, même si l’hérédité semble jouer un rôle surtout chez les patients qui déclarent la maladie précoce, c’est-à-dire vers 40 ans.

Les symptômes : la maladie se traduit par de mouvements répétitifs ; mouvements périodiques, involontaires des jambes pendant le sommeil, associés à des douleurs d’intensité variable, des fourmillements ou des brûlures. Ce symptôme se manifeste uniquement au repos.

Les traitements : cette maladie se traite uniquement avec des médicaments délivrés par un neurologue qui vérifiera le taux de fer et de la dopamine et qui ajustera le dosage du traitement.

Aujourd’hui, le temps passe et les gens continuent à souffrir de cette maladie, comme bien d’autres, qui ne se voit pas mais qui reste très invalidante et reste grave avec des conséquences notoires : manque de sommeil, agressivité entre autres.

Hélène Cannata est la correspondante régionale (pour les départements 82, 46, 31 et 32) et adhérente à l’AFE depuis 3 ans.

Pour la contacter : 06 24 55 33 81 ou par mail : cannata.helene@orange.fr.
On peut également consulter le site qui est dédié à cette affection : www.france-ekbom.fr

Le Petit Journal, édition du Gers - 2 avril 2020