Syndrome des jambes sans repos : une association dédiée à ce mal méconnu

(Rédigé le 28 septembre 2020)
Syndrome des jambes sans repos : une association dédiée à ce mal méconnu

MEYLAN - La maladie des jambes sans repos : qui la connaît ? De quoi s'agit-il ? Difficile de répondre si l'on n'en a jamais entendu parlé auparavant.

La Meylanaise Bernadette Vignancour connaît bien cette maladie : elle en est atteinte depuis de longues années. Cette maladie aura une journée internationale dédiée, le 23 septembre prochain.


Ce mal porte le nom plus précis de "maladie de Willis Ekbom", du nom du neurologue anglais qui en fit la première observation en 1672, Thomas Willis. Mais c'est seulement en 1945 Ekbom qu'un médecin suédois, Karl Axel Ekbom (1907-1977) en a défini le cadre clinique. Il s'agit d'une maladie neurologique chronique, dont on ignore exactement la cause, qui peut atteindre aussi les enfants. Cette maladie concerne plus de huit pour cent de la population française, surtout des femmes : elles en sont atteintes deux fois plus souvent que les hommes.

Ce n'est pas une maladie qui menace la vie du patient. mais elle provoque chez lui une gêne qui peut être considérable. La personne atteinte ressent des sensations gênantes : brûlures, fourmillements, contractures musculaires, décharges électriques dans les pieds, les jambes et parfois les bras. Des troubles du sommeil sont fréquents. 

CONTACT
Bernadette Vignancour, responsable régionale de l'AFE (Association France Ekbom) 
Site web : www.france-ekbom.fr
Courriel : vignancour@gmail.com
Tél : 06.87.24.56.82

Le Dauphiné Libéré - 20 septembre 2020